UNE TECHNIQUE DE SANTE NON MÉDICALE

UN PEU D'HISTOIRE

Korevie Formation kinesiologie certification

Qu'est-ce que la kinésiologie ?

La kinésiologie est une technique de santé non médicale qui associe les principes fondamentaux de la médecine chinoise avec de nouvelles techniques occidentales.

Cette technique de soin vise essentiellement à effectuer un rééquilibrage énergétique du corps et de l’esprit. Partant du principe que les muscles peuvent être mis en relation avec les organes et les méridiens, ces canaux qui, selon la médecine traditionnelle chinoise, transporte l’énergie vitale, la kinésiologie vise à rétablir un équilibre entre les différents composants de l’être.

Cette approche globale de la personne prend en compte tous ses aspects tant au niveau musculaire, neurologique, énergétique, lymphatique et mental. Grandement inspirée des techniques de chiropractie, d’ostéopathie et d’acupuncture, la kinésiologie vise à un rééquilibrage du corps permettant de gérer et d’éliminer toutes formes de stress.

Considérant que tous les troubles physiques ou psychologiques ont une influence néfaste sur la tonicité du corps, le kinésiologue procède lors de la première séance de consultation à un test musculaire pour déterminer où se situe l’origine des blocages. Le consultant est mis à contribution et amené par le praticien à prendre en charge son propre processus de guérison et de mieux-être.

Cette discipline, qui utilise donc les tests neuro-musculaires comme base de travail, s’adresse à tous publics, adultes comme enfants et même aux bébés.

Quels sont les bénéfices ?

Par son approche globale du corps et de l’esprit et une implication du consultant dans le processus de guérison, le kinésiologue intervient pour régler les différents problèmes musculaires, soulager les douleurs physiques, restaurer les bonnes postures à adopter ainsi que pour agir sur la compréhension et la gestion des émotions.

Que ce soit pour régler des soucis de stress liés aux divers événements de la vie, pour appréhender plus facilement une épreuve émotionnelle, atténuer des troubles du sommeil, des peurs et des phobies, ou venir traiter des problèmes physiques récurrents, le kinésiologue vous apporte des solutions pratiques mais vous donne également des outils pour que vous accédiez à une auto-suffisance dans votre prise en charge. La kinésiologie représente en ce sens une relation d’aide visant également un certain développement personnel pour un mieux-être en général.

Dès lors que les blocages et les troubles ont été détectés par le praticien, le rééquilibrage des énergies invite le consultant à retrouver la confiance en soi et la maîtrise de son corps et de son esprit. C’est également dans l’amélioration des compétences et de l’apprentissage que cette discipline intervient par une kinésiologie éducative qui consiste, par des outils et méthodes définis, à reconnecter l’être avec tout son potentiel inconscient.

La kinésiologie permet de retrouver un parfait équilibre entre le physique, le mental et les émotions en réactivant les propres ressources de votre corps et de votre esprit. Le kinésiologue ne pose pas de diagnostic, sa consultation vient en complément à la médecine pour aider le consultant à appréhender et à gérer ses réactions face à des changements brutaux, des difficultés personnelles ou professionnelles ou des tensions quelconques venant impacter son être. Libéré des différents blocages physiques et mentaux qui aveuglaient ses décisions, la personne redevient alors maître de ses choix pour s’ouvrir aux perspectives.

Un peu d'histoire

Fin XIXe, le Dr Palmer (USA) jette les bases d’une technique de réajustement vertébral sous l’appellation «chiropractie» ou «ostéopathie». Il est suivi par d’autres médecins américains qui pratiquent des techniques réflexes permettant une action à distance d’une région du corps à une fonction ou organe.

  • En 1920, le Dr Bennet remarque une amélioration de la circulation sanguine lorsque l’on touche certains points de la tête.
  • En 1930, le Dr Chapman remarque qu’en massant certains points ducorps, une douleur apparaît mais les symptômes diminuent.
  • En 1960, le Dr Goodheard, découvre que chaque grand muscle est en relation avec un organe donné et que certains points améliorent le muscle. En renforçant un muscle qui teste faible, il parvient en même temps à améliorer le fonctionnement de l’organe concerné. Il établit donc une correspondance entre points et muscles.Comme il connaît l’acupuncture, il fait aussi le lien entre muscles, organes et méridiens associés.
    Il crée une méthode d’équilibration du corps; méthode gardée secrète par les chiropracteurs jusqu’au début des années 1970.
  • En 1973, le Dr Thie (USA) souhaitant rendre accessible au grand public cette technique, écrit «Touch for Health» (traduit en 25 langues) qui devient la base, le tremplin de diverses formes de kinésiologies. Dans ce livre, il établit les relations entre muscles, méridiens et points réflexes lymphatiques et vasculaires.

Au fil du temps, l’interaction entre le structurel, le lymphatique, le neurologique, l’énergétique, le psychologique et le biochimique, se met en place, et le test musculaire détermine précisément la cause du stress.

  • Début des années 70, Daniel Whitesite, Gordon Stockes et Candace Callaway développent le lien entre l’émotion et l’énergie et créent «3 concepts en 1» ou «One Brain». Cette technique permet de désamorcer les émotions du passé qui bloquent les perceptions du présent. Un blocageémotionnel crée un blocage énergétique dans le corps. Et un blocage énergétique fait surface de multiples façons, y compris sous forme de maux physiques. L’essentiel des problèmes physiques trouve leur origine dans une cause émotionnelle.
  • Toujours début des années 70, le Dr Diamond, psychiatre australien, créateur de la technique «Stress sans détresse» fait le lien entre l’émotion et l’énergie. En fonction des ambiances des méridiens, il met au point une série d’affirmations positives par méridien qui permettent de transmuter les sentiments négatifs associés à une problématique.
  • Durant les années 80, plusieurs branches de la kinésiologie se développent, dont la «kinésiologie éducative» ou «Brain Gym» créée parPaul Dennison, également fondateur d’une école pour dyslexiques. La kinésiologie éducative utilise le mouvement pour faire travailler les deux hémisphères du cerveau de manière harmonieuse.

Vous souhaitez recevoir une documentation sur nos formations ?




    Abonnez-vous à notre newsletter